Témoignage – Les premiers mois de notre volontaire Oriane à Manille

Je vis à Manille depuis un peu plus de 2 mois, et la vie suit son cours tranquillement.

Les ancrages se sont mis en place rapidement, un cadre d’abord étonnant devient au fil du temps une nouvelle routine.

Manille est une ville agitée, mais la vie ici est plutôt sereine. Il est aussi facile de s’échapper pour un week-end pour trouver plus de calme (si toutefois les le trafic le permet, dans la ville la plus embouteillée du monde), et nous avons encore beaucoup à découvrir. Sans tomber dans une description hâtive, je suis surprise depuis le début par le vivre ensemble des philippins, leur culture du respect dans le langage et la gestuelle, ainsi que leur bienveillance.

témoignage sunrise street manille

Sunrise street, la rue où nous vivons

Ma mission a lieu à Virlanie, une fondation qui s’occupe des enfants de la rue et recueille les enfants négligés, abusés ou abandonnés. La fondation fonctionne avec à la fois des programmes résidentiels et des programmes externes.

Les programmes résidentiels sont en fait les maisons qui hébergent et prennent soin des enfants sur le long terme. Il y a 8 maisons, qui s’occupent des enfants selon leur âges et besoins : La maison BTH (Babies and Toddlers Home) pour les nourrissons et jeunes enfants, les maisons MPCC, Masaya et Tanglaw pour les enfants (5-13ans), la maison Elizabeth pour les adolescentes, et Ella Yallah pour les adolescents et les maisons Jade et Aime pour les enfants ayant des besoins spéciaux/handicapés.

Makati

Makati, une ville dans l’immensité de la ville de Manille

La plupart des maisons sont situées dans le quartier du bureau, à Makati, où nous travaillons et vivons, toute cette petite communauté est géographiquement proche, nous sommes ainsi en contact direct avec les bénéficiaires de la fondation.

Par ailleurs, les programmes externes opèrent dans les communautés très pauvres du grand Manille, afin de garantir l’accès à l’éducation aux plus démunis.

J’ai passé mon premier mois en immersion dans la maison Elizabeth qui est la maison des jeunes filles de 13 ans et plus. J’ai vécu avec elles, ai respecté leur couvre-feu (21h – les enfants n’ayant pas le droit d’être dehors la nuit). Mon quotidien était donc rythmé par le réveil aux aurores, riz au petit déj, au déjeuner, au diner, prières et sermons collectifs en Tagalog, séries à l’eau de rose en Taglish, douche froide au seau, expériences culinaires parfois étonnantes ; et un taux de glucose dans le sang qui a explosé. Je vois à présent les filles quasiment tous les jours et je suis très heureuse d’avoir pu créer des liens avec des bénéficiaires, expérience forte et sans précédent pour moi.

Batangas évènement sportifs

Intramurals /événement sportif des enfants des maisons Jade et Aime,
Batangas, 14 Mars 2018

Je suis très reconnaissante de vivre cela maintenant, et pour ce qui m’attend encore, merci à tous ceux qui ont pris part au processus pour que cela arrive et à tous ceux qui ici rendent cette expérience si positive.

Oriane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »
HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com