Open up Your EYES – Rencontre : Les Ecossolies

« Eurasia for Youth Entrepreneurship and Social business »

Dans le cadre de leur engagement local d’un mois à Marseille focalisé sur l’ESS, les volontaires Open up Your EYES ont rencontré des entrepreneurs afin d’étudier les bonnes pratiques d’entrepreneuriat social et solidaire. L’association EurasiaNet, à travers son nouveau programme EYES, veut promouvoir l’économie sociale et solidaire en envoyant des jeunes en service civique à l’étranger dans des structures développant des projets d’entrepreneuriat social.

Notre volontaire Cécile Fournier vous présente à travers cet article Les Ecossolies. Elle effectue actuellement sa phase internationale en Lituanie.

 

Les Ecossolies est une association qui se trouve à Nantes, sur l’Ile de Nantes, une zone de plus en plus dynamique ces dernières années.

Le concept est simple : l’association rassemble diverses autres associations et “businesses” sociaux, en un seul et même réseau. Ce réseau se présente sous deux formes.

 

Tout d’abord, il y a une partie qui est virtuelle : les membres sont en contact et peuvent s’entre-aider grâce à leurs propres connections. La seconde partie est plus concrète. L’association a fait construire son propre bâtiment, le Solilab, où certains membres ont leurs bureaux et ont la possibilité de travailler ensemble, sous un même toit. Ils peuvent également organiser des événements ensemble, en lien avec l’entrepreneuriat social et le développement local

A Nantes, 17% des emplois sont en lien avec l’entrepreneuriat social, tandis qu’ils ne représentent que 12% dans le reste de la France. La ville est donc le terrain parfait pour commencer ce que l’on pourrait appeler un hub social.

En 2018, l’association regroupait 147 entreprises ou associations, et 134 projets. En plus de cela, il y a déjà plus de 90 businesses implantés dans le Solilab.

Les Ecossolies ne sont plus toutes jeunes. Tout a commencé en 2002, avec l’aide de Nantes Métropole, qui a ressenti le besoin de mettre en lien les projets sociaux déjà existants. Mais c’est en 2004 que l’association réussi à décoller, grâce à un premier événement public, pour sensibiliser à l’entrepreneuriat social, ce qui a permis de gagner en visibilité.

La première équipe permanente est créée en 2008, et en 2014, l’association atteint une toute autre dimension, en ouvrant le Solilab, ce qui permet ainsi de gagner encore en visibilité et de multiplier les projets.

Les Ecossolies proposent différents types de programmes, adaptés à différents besoins et publics. L’activité principale reste la location de bureau pour les entreprises et associations, mais il y a bien plus. Il y a des ateliers sur des sujets variés, pour aider à développer une idée nouvelle, ou apprendre à en rendre une concrète et réelle par exemple. L’incubateur est quant à lui une option très populaire, qui permet aux participants d’avoir un suivi tout au long de leur projet, de la naissance de l’idée à la mise sur le marché.

Il y a de nombreuses occasions pour les membres de se rencontrer, par le biais des espaces communs, du petit déjeuner commun une fois par semaine, les réunions diverses proposées… Grâce à cela, de nouveaux liens se créent, et des projets supplémentaires émergent, ce qui renforce l’économie locale. Par exemple, si une entreprise fabrique des poupées en tissu recyclé, et qu’une association collecte des vieux vêtements pour les personnes dans le besoin, alors cette association pourra vendre les vêtements trop vieux pour être portés à l’entreprises de poupées pour faire de nouveaux produits. C’est la base de l’économie circulaire.

Certains événements sont organisés par les membres pour un public externe : il y a, entre autres, un marché local toutes les semaines, qui propose des produits frais des membres, ou encore une boutique qui met en vente un échantillon de ce qui peut être fabriqué au Solilab. Ça peut être un excellent test avant de commencer à vendre un produit à grande échelle.

Les cinq objectifs des Ecossolies sont coopérer, entreprendre, agir, partager et rassembler. Cela signifie que les avantages d’une telle coopération sont vraiment divers.

Tout d’abord, en se voyant tous les jours et en ayant la possibilité de créer du lien aussi facilement, cela aide à démarrer et développer ses propres projets, et donc l’économie locale est gagnante.

Quand on est une petite entreprise ou association qui vient de débuter, faire partie d’un réseau si large peut faire gagner fortement en visibilité, surtout en prenant part à des événements.

De plus, simplement en voyant les projets des autres se mettre en place, des idées nouvelles entre entreprises et associations peuvent voir le jour, c’est pour cela que des groupes de travail entre différentes entités sont proposés régulièrement.

Enfin, tous ces emplois sont fortement ancrés sur le territoire, et il n’est donc pas possible de les délocaliser dans une autre ville ou un autre pays. Cela renforce alors la stabilité de l’emploi, ce qui n’est que positif pour le territoire.

L’association est ainsi le terrain parfait pour l’entrepreneuriat social, et elle a été l’une des premières à recevoir l’appellation PTCE : Pôle Territorial de Coopération Economique.

https://www.ecossolies.fr/

 

VERSION EN ANGLAIS / ENGLISH VERSION 

« Eurasia for Youth Entrepreneurship and Social business »

As part of their one-month local engagement in Marseille focused on SSE, Open up Your EYES volunteers met entrepreneurs to study good practices of social and solidarity entrepreneurship. The association Eurasia Net, through its new program EYES, wants to promote the social and solidarity economy by sending young people in civic service abroad in structures developing projects of social entrepreneurship.

Our volunteer Cécile Fournier presents you through this article Les Ecossolies. She is currently doing her international phase in Lithuania.

Les Ecossolies is an association located in Nantes, in the Northern part of France. The concept is simple, it gathers multiple associations and social businesses in one network. The network has actually two main forms in the Ecossolies. One part of this network is only virtual : the businesses are in contact and help each others thanks to their own connections. But the second part is much more concrete and real. The association has its own building, called the Solilab, where some of the members have their office and can work together. They can also organize some events together, linked to social entrepreneurship and local development.

In Nantes, 17% of jobs are linked to the social entrepreneurship field, whereas these jobs represent only 12% of the global employment in the rest of the country. The city is therefore the perfect ground to start what could be called the head quarter of social entrepreneurship.

In 2018, there was 147 businesses and 134 projects that were members of the association. In top of that, there are already 90 businesses implantes in the Solilab.

The association is not completely new anymore. Actually, it first started in 2002, with the help of Nantes Métropole, the local authority, who thought there was a real need to gather already existing social businesses. It really started to get recognized in 2004, when they organized their first public event, about social social entrepreneurship. It allowed the association to get more visibility. After that, a permanent team was created in 2008. The Solilab was launched only in 2014, and that started a whole new era for the Ecossolies, who was now able to be even more visible, being in the new modern district of Nantes.

The Ecossolies offers different kind of programs, adapted to different kind of needs and publics. The main activity is renting offices for associations and social businesses, but there is much more. There are some workshops about various topics, to help to develop a new idea, or learn how to make it real. The incubator is also a really popular option, which allows the participants to receive a follow-up in their business creation.

There are many occasions for the members to get to know each others, with various meetings, common areas, common breakfast every week… Thanks to that, new connections are created, and some new projects are emerging, reinforcing the local economy. For example, one association creates dolls with recycled fabric, and another collects used clothes to give them to those in need. If some of these clothes are not wearable anymore, the doll association could buy them to create new products. That is the base of an efficient circular economy.

Some events are organized by the members for an external public : there is a local market every week, selling fresh products from the members, there is a collective store when some members their creations… That can be a very good test before starting to launch a product at a larger scale.

The Ecossolies’ five main goals are : cooperate, begin, act, share and gather. This means that the advantages are really diverse.

First of all, by seeing each other everyday and being able to create connections, it helps to start and develop its own business and therefore, help the local economy.

When you are small and new business or association, being part of this larger network is helping a lot to be more visible and get new partners, especially when you take part in the events.

Also, just by being each other all the time and seeing what the others do, it can be very inspiring and make the birth of new ideas easier. Group projects are therefore regularly offered among the new members.

At last, all of these jobs are strongly linked to their territory. Therefore, it is not possible to relocate them in another city or even in another country, and that reinforces their stability, which is really good for the local economy.

The association is therefore the perfect ground for social innovation, and it was one of the first association in France to get recognized as a social innovation pole.

https://www.ecossolies.fr/

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »
HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com