Témoignages – Les premières impressions de notre volontaire Léo Lecharbonnier en Arménie

Premiers pas en Hayastan !

Me voici en Arménie depuis un peu plus de deux semaines et peu à peu, je prends mes marques. S’il reste encore plusieurs détails plus ou moins importants à régler, je me fais au rythme de ma nouvelle vie. Du lundi au vendredi, travail, en alternance dans deux structures. Mardi et jeudi soir cours d’arménien. Mercredi et dimanche soir je vais à la salle de fitness à côté de chez moi. Samedi excursion avec l’organisme arménien d’accueil qui nous propose de découvrir une partie (reculée) du pays ou de s’adonner à une activité exotique (ski de fond). J’allais également oublier le rendez-vous hebdomadaire du club informel d’échec, sport national, organisé le mardi après les cours d’arménien.

Tout ça mis bout à bout, constitue déjà des semaines bien remplies où je n’ai pas encore trouvé le temps de m’ennuyer. J’apprécie personnellement d’avoir des semaines structurées, pour autant pour être parfait j’espère régler prochainement les quelques détails qui me posent certains désagréments.

  • Les transports : le réseau de bus est fourni, mais qu’est-ce qu’il est brouillon. Il n’existe pas de carte ni d’horaires de passage officiels. J’ai encore un peu de mal à optimiser mes trajets et je dois souvent prendre une bonne marge pour sécuriser mes déplacements.

 

  • La famille d’accueil : très gentille mais je n’ai pas les clefs de la maison ce qui est un peu pénalisant quand je souhaite sortir le soir et pendant les week- ends.

 

  • Trouver sa place au travail :    Actuellement je travaille sur une plateforme d’enseignement du français en ligne, mais je dois toujours attendre la validation ultime du big boss de la « boîte ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »
HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com