Témoignages – La vie de Sirine en Malaisie

Je m’appelle Sirine Bouzidi, j’ai 23 ans et cela fait presque 6 mois que je me trouve à Kuala Lumpur, en Malaisie. Je suis en volontariat international au sein de Shalom Education Centre, un centre accueillant des enfants réfugiés de Birmanie.

Je suis donc arrivée début décembre 2019 en Malaisie, un pays où j’avais déjà eu la chance de séjourner afin d’effectuer un stage à l’étranger, et pour lequel j’avais eu un véritable coup de cœur.

La Malaisie est un pays musulman où la majorité qui y vit sont des Malais, mais où deux autres communautés font également partis, à part entière, du pays ; les Chinois, souvent bouddhistes ou chrétiens, et les Indiens, majoritairement hindouistes ou musulmans.

La Malaisie est un réel exemple de « vivre ensemble » et d’harmonie mélangeants différentes cultures et religions. On peut trouver dans certaines villes, sur une même et seule rue, un temple hindou, une mosquée et un temple bouddhiste au fur et à mesure que l’on avance.

Les langues officielles sont le malais et l’anglais, ce qui facilite beaucoup l’échange entre les locaux et les touristes et étrangers.

Kuala Lumpur est une ville très développée et rassemble parfaitement la modernité et les traditions.

En effet, à chaque fête chrétienne, bouddhiste, musulmane ou encore hindouiste, des décorations et célébrations s’invitent dans les immenses centres commerciaux et les rues de celle-ci.

C’est un pays où je m’y sens très à l’aise, et qui nous apprend à s’ouvrir à d’autres cultures et environnements.

Mon expérience à Shalom Education Centre, a été tout autant enrichissante. C’est une association chrétienne, qui accueille des enfants de 3 à 17 ans provenant de certaines ethnies chrétiennes, venant de Birmanie. Le centre leur fournit l’hébergement, la nourriture, l’éducation ainsi que quelques sorties pédagogiques. Ce sont des enfants dont les parents habitent souvent loin de Kuala Lumpur et qui sont souvent issus de familles assez pauvres.

Mon rôle dans l’association, a été d’aider dans les premiers temps, le directeur, en créant quelques documents administratifs pour l’école, comme des formulaires de dons, des cartes d’étudiants ou encore les bulletins de notes.
Mais surtout d’accompagner les enfants dans leurs apprentissages de différentes matières, en étant à leur écoute et bien sûr à s’amuser avec eux.
Les enfants sont très autonomes, respectueux et curieux. Ils vivent ensemble comme une grande fratrie, où les grands aident les plus petits, et où chacun se rappelle à l’ordre.

C’est une grande leçon de vie et en même temps un réel bonheur d’avoir passé ces quelques mois en compagnie de ces enfants, qui arboraient toujours de grands sourires et une bonne humeur exemplaire.
Je me sens très chanceuse d’avoir pu vivre cette expérience, et je remercie fortement Eurasia Net ainsi que Shalom Education Centre, pour cette opportunité enrichissante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »
HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com