L’ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE C’EST QUOI ?

L’économie sociale et solidaire (ESS) représente l’ensemble des entreprises organisées sous forme de coopératives, mutuelles, associations, ou fondations.

Si les formes que prennent les structures s’inscrivant dans l’ESS sont variées, toutes ces « entreprises sociales» ont en commun de ne pas rechercher le profit, et de développer des activités et un fonctionnement fondés sur un principe de solidarité et d’utilité sociale.

L’ESS peut aussi être appelée tiers secteur, en référence au secteur privé, qui regroupe les entreprises lucratives et concurrentielles, et au secteur public, qui désigne les services étatiques.

L’ESS se veut participative dans le fonctionnement interne, le processus de décision pouvant se résumer en « une personne = une voix ».

En ce sens, chacun peut apporter une idée, émettre une objection, contribuer à l’aide de son savoir et de ses compétences personnelles.

On incite ainsi la prise d’initiative individuelle, tout en encourageant l’esprit d’équipe et la sensation d’agir pour un projet commun.

Ces structures ouvrent de nouvelles possibilités, car elles cherchent à mettre en place une nouvelle dynamique dans notre économie : comment consommer et décider autrement, et ainsi responsabiliser et rendre plus durable notre système économique ?

L’Économie Sociale et Solidaire représente près de 10% du produit intérieur brut français, et rassemble 10% des salariés en France.

De l’action sociale aux activités financières et d’assurance, les entreprises de l’ESS exercent le plus souvent dans le secteur tertiaire.

L’ESS est un secteur en développement, et est décisif pour l’emploi : les coopératives agricoles, par exemple, représentent 40% de l’agroalimentaire français avec des marques reconnues comme Yoplait ou Banette.

LES TYPES DE STRUCTURES DE L’ESS

1

LES ASSOCIATIONS LOI 1901

qui prennent la forme d’un contrat entre au moins deux personnes qui décident de mettre en commun leurs compétences et moyens au service d’un projet, dans un but non lucratif.

2

LES COOPÉRATIVES

constituées de membres associés qui détiennent au moins une part dans la structure, leur gouvernance est fondée sur le principe démocratique « une personne, une voix. »

3

LES MUTUELLES

à but non lucratif, elles sont actrices de la santé et des assurances.

4

LES FONDATIONS

de personnes, d’entreprises ou « abritées » par une autre fondation.

5

ENTREPRISES SOCIALES ET / OU SOLIDAIRES

Leur finalité relèvent de l’intérêt général et elles appliquent les valeurs liées à l’ESS sans en avoir forcément l’un des statuts.