30 août 2018

FOIRE AUX QUESTIONS DES VOLONTAIRES

1 - Le Service Civique, qu'est ce que c'est ?

Le Service Civique est un engagement volontaire au service de l’intérêt général, ouvert à tous les jeunes de 16 à 25 ans, sans condition de diplôme, étendu jusquà 30 ans pour les jeunes en situation de handicap ; seuls comptent les savoirs-être et la motivation. Cependant, si vous faites un Service Civique international vous devez être majeur (18 ans voir 21 ans pour certains pays).

Retrouvez toutes les informations concernant le Service Civique français sur le site du gouvernement et dans ce guide du volontaire très complet réalisé par le Service Civique !

Appart from basics requirements such as the age (18-25 years old), foreigners can apply for French Civil Service but with specific conditions.

No visa or resident permit needed for E.U and Switzerland citizens. Algeria is the only country not able to take part in Civil Service programs.

Requirements for foreigners living in France

1- Living in France for more than 1 year and possessing one of the folowing resident permits :

  • a resident permit allowing professional activities
  • a resident permit with the “private life and family” mention
  • a multiple years resident permit with the “talent passeport” mention
  • a multiple years resident permit with the “talent family passeport” mention
  • a resident permit with the “long term resident – EU” mention
  • a resident permit with the “long term resident – EU family” mention
  • a full right resident permit
  • a resident permit for stateless people able to justify 3 years of regular living in France.
  • a full right resident permit for foreigners who filled a complaints for several violations or testified in a criminal proceeding where the culprit had been sentenced.

2- Or having the folowwing resident permits, without duration conditions:

  • a temporary resident permit with the”student” mention or a long term resident permit with student mention approved by the French office of Immigration and Integration
  • a temporary resident permit with the “private life and family – subsidiary protection” mention
  • a multiple years resident permit delivered after a first permit resident
  • a full right resident permit for foreigners known as refugees

 

Requirements for foreigners (outside the E.U) coming to France to make a Civil Service as part of a cooperation project

Welcoming a foreign volunteer requires a prior strong cooperation project between the foreign NGO, the authorities and the hosting NGO in France (Youth Exchanges such as French-German volunteering program, decentralized cooperation projects, ect.). To welcome foreign volunteers implies to tafke care of transportation, accomodation and visa (the applicable visa is a temporary long-term stay with the “temporary grants of resident permit” mention.

2 - Comment candidater à une offre ?

L’entretien Skype ne signifie pas que vous êtes sélectionné(e) pour la mission, mais plutôt que votre profil pourrait correspondre et que le partenaire aimerait évaluer votre motivation face à face. Ce n’est pas un entretien d’embauche, donc pas de stress, cependant vous serez apprécié pour vos capacités relationnelles et vos motivations pour la mission et la structure. Donc pas besoin d’anti-sèche, par contre un petit récap sur vos motivations et les informations que vous avez grappillées ne pourront vous faire que du bien.

Félicitations vous faites partie du petit nombre de chanceux à pouvoir effectuer un Service Civique international ! Que d’aventures vous attendent ! Mais ne nous emballons pas, l’aventure n’a pas encore commencé ! Dépendamment du programme ou de la mission, il se peut que vous deviez effectuer le premier ou les deux premiers mois d’engagement de votre Service Civique à Marseille. C’est une étape importante puisque, comme vous le savez (parce que vous avez attentivement lu le document de l’appel à candidature lié à votre mission), plusieurs formations vous seront dispensées afin de vous préparer à l’expérience d’expatriation. De ce fait, vous devez vous préparez à être disponible physiquement pour le ou les mois à venir, à raison de 4 jours et demi par semaine, avec les mêmes DROITS ET DEVOIRS que les volontaires internes, pour Eurasia Net.

Bienvenue chez nous !

Si une offre vous intéresse, que vous en ayez pris connaissance par Facebook, le site du Service Civique ou le bouche à oreille, prenez bien le temps de lire le document en lien (que vous pouvez trouver dans notre section offres de volontariat).

Les conditions de vie et les missions varient d’un pays à l’autre. Bien que le titre de la mission ou la destination puissent paraître attrayants, l’image que l’on s’en fait peut souvent s’avérer très éloignée de la réalité. Afin de se faire une idée de ce qui pourrait vous attendre, vous pouvez lire les témoignages des anciens volontaires ou vous renseigner sur les structures partenaires en visitant leur site web.

Une fois bien renseigné et sûr de vous, vous pouvez envoyer lettre de motivation et CV (en anglais) à l’adresse email sc.eurasianet@gmail.com. On vous transmettra alors un formulaire de motivation (un peu long) que vous devrez remplir et nous renvoyer.

Après pré-sélection, nous transmettrons votre candidature à notre partenaire qui évaluera votre pertinence. Quoi qu’il arrive vous recevrez un email vous informant de l’état de votre candidature.

3 - Les démarches administratives avant de partir ?

Les organismes agréés au titre de l’engagement de Service Civique ont l’obligation d’assurer à leurs volontaires plusieurs formations. Les deux principales formations auxquelles on ne peut surtout pas déroger sont la Prévention et Secours Civique niveau 1 (PSC1) ainsi que la formation civique et citoyenne.

Eurasia Net offre également des formations au départ et à l’expatriation qui, dans le cadre de ses projets de volontariat international, font partie de la période d’engagement à Marseille. Bien que vous soyez impatient de partir, sauf cas de force majeur, ces formations ne peuvent être évitées car, malgré votre confiance quant à votre départ, il y a 99% de chances (comme tous les volontaires avant vous) que vous passiez par une période de déstabilisation forte et de malaise. Les formations au départ servent, entres autres, à se munir d’outils pour dépasser ces situations.

De même, le volontariat en ONG n’est pas acquis et demande d’être préparé surtout quand celui-ci prend place à l’étranger.

En bref, tout vient à point à qui sait attendre (proverbe de grand-mère), ne mettez pas la charrue avant les bœufs (encore un autre proverbe de grand-mère) et profitez de ces formations qui se montreront peut-être utiles au delà de votre Service Civique.

Évidemment, la question du visa arrive très rapidement pour la plupart des destinations. La première chose à savoir est que Eurasia Net peut vous conseiller sur certaines démarches, mais vous êtes responsables de votre visa.

Chaque pays a ses propres spécificités. Par exemple, certains proposeront un visa spécial volontaire, quand pour d’autres ce sera le visa vacances-travail qui sera utilisé dans ce genre de contexte. Avec chaque visa vient un certain nombre de nécessités tels que la visite médicale complète, l’assurance ou, comme pour le Japon et la Corée du sud, un montant minimum sur le compte en banque du volontaire. Vous pouvez retrouvez toutes ces informations sur le site des ambassades concernées rubrique consulat ou visa. Il est aussi possible de retrouver des informations sur les sites working holiday visas ou pvtistes.net  quand cela concerne le visa vacance-travail.

Et si vous avez envie de vous sociabiliser, vous pouvez de vous même contacter un ancien volontaire ayant effectuer son Service Civique chez le partenaire de votre choix et lui demander des conseils pratiques.

Bonne chance dans votre quête !

Le logement est votre deuxième grande préoccupation après le visa. Certains de nos partenaires prévoient et/ou proposent aux volontaires un logement : soit en famille d’accueil, soit une chambre dans une bâtiment/maison/logement prévu à cet effet pour tous leurS volontaires (ils vous demanderont alors une participation aux frais ou un loyer ).

Quand le partenaire ne propose pas de logement, la recherche d’un chez-vous vous revienT. Eurasia Net peut alors vous mettre en contact avec d’anciens volontaires pour que vous puissiez avoir des tuyaux ou des conseils.

Les groupes Facebook d’expatriés sont aujourd’hui très utilisés pour trouver des logements donc n’hésitez pas à vous infiltrer. Et si vous chercheZ un site d’annonce, Craiglist est votre ami avec un réseau international d’annonce de toutes sortes.

Un passeport n’est pas obligatoire pour candidater à nos offres, cependant il est FORTEMENT RECOMMANDÉ d’avoir un passeport valide au moment de la candidature car si celle-ci est acceptée, le départ peut se faire très rapidement.

Si par exemple, vous êtes retenu pour une mission et que votre passeport n’est pas valide (ou inexistant) cela prendra un mois (voirE plus si votre demande se fait entre juin et septembre) pour en obtenir un. De ce fait votre départ sera compromis et vous serez dépendant des délais administratifs pour booker votre billet d’avion (ce qui peut vous revenir très cher).

Et pour rappel, votre passeport DOIT ÊTRE VALIDE SUR TOUTE LA DURÉE de la mission à l’international.

Toutes les infos à propos du passeport sur le site du gouvernement.

Tag: visa

À partir du moment où vous avez signé votre contrat et connaissez votre destination et vos dates, vous pouvez tout à fait prendre vos billets. Le plus tôt est le mieux, cependant pensez au délai de visa quand vous choisissez votre date de départ, car dépendamment des pays et surtout dépendamment du moment où vous ferez votre demande de visa, les délais peuvent être plus ou moins longs.

Pour rappel : en Service Civique international, le billet d’avion est à la charge du volontaire.

4 - Pendant mon expatriation ?

Les conflits avec la structure d’accueil peuvent être de différentes natures. Un désaccord avec un salarié, une incompréhension avec d’autres volontaires ou un responsable, des missions qui ne vous correspondent pas ou plus ou des différences culturelles insurmontables, les conflits peuvent très vite dégénérer et être une source de malaise.

Pas de panique ! D’abord, rappelez-vous de votre formation à la gestion de conflit. Vous pouvez relire chaque point et tenter de trouver des solutions par ce biais. Votre tuteur sur place est la première personne à qui vous devez vous référer en cas de problème. Rappelez-vous aussi que vous avez la possibilité de contacter votre marraine/parrain afin de partager avec elle/lui vos problèmes et peut-être ensemble trouver des solutions (elle/il a peut-être aussi vécu un conflit du même type voir avec la même structure et pourra peut-être vous être d’une aide précieuse).

Il arrive que le conflit soit de grande ampleur (c’est-à-dire qu’il implique d’autres acteurs externes à la structure comme par exemple une tiers personne, l’ambassade de France ou les autorités) vous devez d’abord vous référer à votre tuteur ou au responsable de la structure puis, à Eurasia Net si vous ne réussissez pas à gérer la situation.

En cas d’accident ou de problèmes de santé, les volontaires sont couverts par l’assurance internationale Solimut d’Eurasia Net, avec une prise en charge au premier euro ou, dans certains cas, par l’assurance PVTistes. Cela signifie qu’en cas de besoin il suffit d’appeler l’assurance au +33 1 45 16 69 95 et de lui expliquer la situation. Ils se chargeront par la suite de toutes les démarches et dépenses liées à votre situation et vous guideront sur le chemin du rétablissement.

À noter que les maladies déjà connues (antécédents) ne sont pas couvertes à l’international (exemple : asthme, allergies déclarées, cancer etc.).

Bien évidemment, les congés sont un droit que vous avez au même titre que tous les autres volontaires français (c’est-à-dire 2 jours de congés par mois) auxquels vous pouvez ajouter les jours fériés du pays concerné.

Cependant, gardez à l’esprit que vous devez les prendre en accord avec votre structure d’accueil qui a ses propres impératifs et qui, eux, n’ont peut-être pas autant, voire pas du tout de jours de congés (et oui, le travail est un concept qui diverge d’un pays à un autre). Par exemple (c’est aussi le cas en France), si votre structure ferme pendant les congés d’été de printemps ou d’hiver, vous devez poser des congés pour toute la période de fermeture de votre organisme d’accueil. Il n’est pas possible de “suspendre” la mission pendant la période de fermeture.

Vous pouvez vous référer au site du Service Civique pour des questions plus spécifiques.

5 - L'après Service Civique ?

La vie s’offre à vous après le Service Civique. Vous pouvez reprendre les études, si vous vous en sentez l’âme. Vous avez aussi la possibilité de réaliser un autre type de volontariat tels que le Service Volontaire Européen ou le Volontariat de Solidarité Internationale.

Le Service Civique n’est pas un emploi mais un engagement citoyen. Cependant, si vous cherchez un emploi à l’issue du Service Civique, vous pouvez valoriser cette expérience auprès des recruteurs. Les compétences et missions que vous avez effectuées sont très certainement celles qui vous démarquerons de vos concurrents.

Le bilan nominatif est une étape importante et obligatoire autant pour vous que pour Eurasia Net puisque l’Agence du Service Civique l’exige pour chaque volontariat effectué en France et à l’étranger. Ce bilan est en premier lieu un document qui permet de faire le point sur vos mois d’engagement. Pour vous, c’est un moment de retour sur votre expérience et les compétences que vous avez acquises. Pour Eurasia Net, c’est un document qui permet à l’Agence du Service Civique ainsi qu’au responsable régional de vérifier si les projets se déroulent correctement.

Vous l’aurez compris, penser que le bilan nominatif n’est qu’une paperasse est une erreur qui peut être facilement évitée.

Load More

 

Translate »